L'Egypte - Egypt

In february 2001, ten years after a first trip to Egypt,
Didier comes back atlast to the country of the pharaonic dynasties. More than ten years after, he finds intact
the atmospheres and  magic of those landscapes bearing an oriental beauty. He likes to share this distinctive atmosphere with the Egyptians whose kindness is legendary. 
Sharing with them, the paintbrush in the hand for a bit of time. This time which could only be measured by the dawn and dusk.  Two periods of the day which put our painter's
senses all in a flutter.


En Février 2001, dix ans aprés un premier voyage en Egypte, Didier retourne enfin au pays des dynasties pharaoniques.
Plus de dix ans aprés, il retrouve intactes l'atmosphère et la magie de ces paysages à la beauté orientale.
Cette ambiance particulière, il aime la partager avec les Egyptiens dont la gentillesse est légendaire.
Partager avec eux, le pinceau à la main un morceau de temps.
Ce temps dont la mesure n'a pratiquement pas d'étalon
si ce n'est l'aube et le crépuscule.
Deux périodes de la journée qui mettent en émoi
les sens de notre peintre.

He is very sensitive to those villages of the Kings' Valley which houses are caught, held or encrusted in the mountain, like some seashells in the rocks.
Louxor with the bustle of the arab villages and above all with its ferry that he uses many times a day to sketch the attitudes, glances and to breathe the flavours of the spices, goats ,vegetables, dust but also of dirty oil.


Il est trés sensible à ces villages de la Vallée des Rois dont les maisons sont accrochées, fixées ou incrustées à la montagne comme certains coquillages aux rochers. Louxor à l'agitation des villages arabes et surtout avec son bac qu'il prend plusieurs fois par jour pour croquer des attitudes, des regards et respirer ces odeurs d'épices, de chèvres, de légumes, de poussière mais aussi de cambouis.

Assouan where the Nile's arms are spreading and
joining up to form islands with a luxuriant vegetation. 
The contrast is gripping with the desert all around.
An impression which is strengthened by the moisture of the river which gives off a beneficial freshness enhanced by a light breeze used by the many feluccas to travel in an almost religious silence.  A feeling of well-being where time
seems tostill belong to the Pharaons.

Assouan où les bras du Nil se séparent et se rejoignent pour former des îles à la végétation luxuriante. Le contraste est saisissant avec le désert tout autour. Impression renforcée par l'humidité du fleuve qui dégage une fraîcheur salutaire
poussée par une brise légère dont les nombreuses felouques
profitent pour se déplacer dans un silence quasi religieux.
Un sentiment de bien être où le temps semble encore
appartenir à celui desPharaons.

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

© 2015 Créé par Didier Avenel avec Wix.com